Acheter

Louer

Viager

Référence

Astuce : Pour recommencer, cliquez sur le bouton ci-dessus, puis cliquez sur la carte pour dessiner votre secteur personnalisé.
  1. Immobilière de l'Est Savoie
  2. > Nos actualités immobilières
  3. >Les pièges à éviter avant d'acheter pour louer !

Les pièges à éviter avant d'acheter pour louer !

Publié le
Les pièges à éviter avant d'acheter pour louer !

Se constituer un patrimoine ou un complément de revenus grâce à un investissement immobilier locatif est souvent une belle opération financière si l’on a pris soin d’éviter certains pièges. Les taux des crédits immobiliers très bas, les différents dispositifs de défiscalisation et la faible rentabilité des placements financiers vous invitent à investir dans l’immobilier tout en évitant de faire certaines erreurs. En immobilier, il ne faut jamais être pressé et il est toujours préférable de bien réfléchir avant de concrétiser une opération quelque soit votre projet. Quel est votre objectif à moyen-long terme pour cet investissement ? Votre acquisition ne sera pas la même si vous souhaitez récupérer le logement, vous constituer une rente pour la retraite ou réaliser une plus-value ! Les dispositifs de défiscalisation avec les lois Pinel ou Denormandie, par exemple, permettent de réduire le montant de ses impôts grâce à un investissement immobilier locatif. Mais il ne faut pas investir les yeux fermés même pour de la défiscalisation au risque de na pas réussir à louer votre bien par la suite. N’hésitez pas à visiter le logement que vous souhaitez acquérir pour évaluer sa situation en vue de sa location. N’oubliez pas de prendre en compte les frais annexes dans le calcul de la rentabilité de votre opération. En effet, être propriétaire d’un bien même en location oblige à réaliser des travaux, entretenir le logement, payer la taxe foncière et une part des charges de copropriété. Vous pourrez également être amené à souscrire des assurances et payer des impôts supplémentaires sur les revenus de cette location. Étudiez bien l’état du marché locatif de la ville dans laquelle vous investissez. S’il y a beaucoup de vacance locative, cela signifie qu’il peut être difficile de trouver un locataire. Enfin, vérifiez que l’emplacement de votre acquisition (transports, commerces, écoles…) vous permettra de trouver des locataires. Contrairement à l’achat d’une résidence principale, le choix du bien ne doit pas se faire sur un coup de cœur mais sur la rentabilité du produit. Dans le calcul de votre rentabilité, ne surestimez pas la valeur du loyer. En effet, avec un loyer plus élevé que le marché immobilier, il sera difficile de trouver un locataire. Pour louer, il est important d’être au juste prix du marché et de calculer la rentabilité de votre investissement avec un prix réel. Enfin, investir dans un bien immobilier demande un investissement personnel par la suite si vous voulez vous en charger tout seul. Il faudra réaliser les éventuels petits travaux de réparation, organiser les visites, faire signer les documents administratifs… Pour économiser du temps et gagner en sérénité, n’hésitez pas à faire appel à notre agence immobilière pour la gestion locative de votre acquisition.

https://immobilier.lefigaro.fr/annonces/edito/acheter/je-me-prepare/investir-immobilier--7-pieges-a-eviter